La maison de retraite

E.H.P.A.D « Les Colchiques »

 

Faire face à la dépendance.

Qualifié de « petit établissement » par les uns ou d’établissement convivial pour les autres, l’EHPAD les Colchiques se transforme petit à petit soit par le biais d’initiatives pertinentes, soit par obligation.

 Tout d’abord les travaux de mise aux normes de la cuisine ont été réalisés suite à un contrôle par les personnels de la DDCSPP, en 2015. Le coût (35000 €) a été supporté par les provisions pour gros entretiens (P.G.E). Mais je ne peux pas m’empêcher de dire qu’il serait temps que les têtes pensantes, entendez par là les scribouillards, arrêtent de « pondre » des textes imposant certaines contraintes : dans les trois années à venir, de nouvelles mises aux normes obligatoires vont peser lourd, car leur coût est  estimé à près de 50 000 €uros ! Un exemple : les lavabos ne sont plus aux normes…

 Ensuite, le logement du directeur a été aménagé. Désormais nous avons :

  • une buanderie fonctionnelle : plus besoin de louer un logement situé dans le bâtiment de la « Petite Corvée » avec les inconvénients que cela engendrait ;

  • un vestiaire spacieux ;

  • une salle se réunion.

  • Là aussi, ce ne sont pas les résidants qui ont supporté les frais (20 000 €) car ils étaient déjà provisionnés.

     Par ailleurs, un investissement en matériels, programmé dans le budget, a été réalisé à hauteur d’environ 17 000 €.

     Plusieurs temps forts ont émaillé cette année 2016 :

    - la visite du député Christian PAUL, en mars ; nous en avons profité pour engager une discussion sur l’agrandissement de l’établissement (+ 17 places pour revenir à sa capacité d’accueil de 70 personnes ; ce parlementaire a adressé des courriers au directeur régional de l’A.R.S ainsi qu’au Conseil Départemental ;

    - une inspection inopinée conjointe de l’A.R.S et du Conseil Départemental, en juin ; un pré-rapport a été transmis en attendant le rapport définitif faisant suite à nos observations ; ce contrôle n’a pas été ressenti comme une suspicion mais au contraire comme une mission pour l’intérêt pour tous, résidants et personnels ; cette inspection, ainsi que les évaluations interne et externe de 2015, vont nous conforter dans divers domaines ;

    - une visite du vice-président du Conseil Départemental en charge des Affaires Sociales ; nous avons pu aborder plusieurs sujets dont ceux des effectifs, de l’agrandissement et de la tarification. Monsieur Fabien BAZIN a déclaré être surpris par l’excellente tenue de l’EHPAD.

    Concernant l’agrandissement souhaité et espéré, viendra le temps de la réflexion avant une

    éventuelle action, car un tel projet ne peut pas être réalisé d’un coup de baguette magique, vu son coût!

     Les comptes sont sensiblement équilibrés ; le prix de journée de l’année 2016 s’élève à 58.87 € (soit + 0.64 €/jour) ce qui maintient notre EHPAD dans les établissements les plus compétitifs. Et pour 2017, nous pensons pouvoir contenir la hausse à hauteur de 1%. Il faut noter, comme déjà écrit par le passé, que les frais de maintenance sont en très forte hausse (évalués à environ 19 000 € en 2017) !

     Comme le disent les résidants « on est bien ici !». C’est le résultat de l’engagement, de la compétence et du dévouement de tous les personnels. Je tiens, une nouvelle fois, à les remercier et les saluer pour leur totale implication et leur humanité dans l’accomplissement de leur vocation.

     Les animations sont nombreuses ; elles sont nécessaires pour maintenir l’éveil et lutter contre l’isolement. En juin, la journée « portes ouvertes » a été une réussite.

     Pour terminer, je veux rendre hommage à un membre fondateur : Abel BOIREAU, qui nous a quittés récemment ; il avait siégé au sein du conseil d’administration durant de nombreuses années ; je salue également la mémoire des résidants disparus et j’adresse mes sentiments de bien vive sympathie aux familles.

     Je remercie les membres du conseil d’administration pour leur bonne volonté, et sans qui il ne pourrait y avoir de gestion saine et rigoureuse, ainsi que les nombreux intervenants et bénévoles.

     Le directeur et ses personnels, ainsi que les membres du conseil d’administration se joignent à moi pour vous adresser des souhaits d’une très heureuse année 2017.

     

                                                                                                  Alexis PLISSON,

                                                                                                  président du C.A